Les Vervets

Vervet (Chlorocebus pygerythrus)

Famille : Cercopithecidae

Genre : Chlorocebus

Zones géographiques : Afrique de l’est et Afrique du Sud

Régime alimentaire : Omnivore

Type d’habitat : forêts, savane, arbustes

Taille moyenne : 30 à 50 cm

Niveau menace : Préoccupation mineure – Least concern (en savoir +)

Répartition géographique du Vervet

Habitat et écologie

Les singes vervets sont également appelés « singes verts » en raison de leur pelage gris-vert dorsal qui remonte jusqu’au-dessus de leur visage.

On observe un fort dimorphisme sexuel : Les mâles présentent un vif dégradé tricolore au niveau des parties génitales avec un scrotum bleu, un prépuce blanc et un gland rouge ; Les femelles sont beaucoup plus petites et pèsent entre 2,5 et 3,5kg contre en moyenne 4,5kg pour les mâles.

Le vervet vit en groupe multi-mâles/multi femelles pouvant atteindre jusqu’à près de 40 individus. Il jouit d’une grande adaptabilité (notamment dans les zones urbaines) et varie son alimentation en fonction des opportunités.

Si sa principale menace est la destruction et la fragmentation de son environnement, il est également persécuté par les humains : traqué pour sa viande, capturé pour devenir un animal de compagnie, chassé des sites touristiques, tué pour devenir un trophée de chasse ou encore pour protéger les cultures.

Menaces

Chasse et piégeage d’animaux

Agriculture

Exploitation forestière et récolte du bois

Au Centre De Primatologie

Les vervets du Centre de Primatologie sont d’anciens sujet de laboratoire. Ils proviennent d’un centre médical et sanitaire nigérien où ils étaient utilisés pour étudier la maladie du sommeil (véhiculée par la mouche Tsé-Tsé). Ils sont aujourd’hui dans l’attente d’un départ vers un sanctuaire pour profiter pleinement de leur retraite.