Les Mandrills

Mandrill Mandrillus Sphinx

Famille : Cercopithecidae

Genre : Mandrillus

Zones géographiques : Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, RDC

Régime alimentaire : Omnivore (fruits, fleurs, feuilles, insectes, poisson, viande, crustacés, champignons, graines)

Type d’habitat : Forêts tropicales et savane (milieux mixtes)

Taille moyenne : 56 à 81 cm (queue de 7cm)

Niveau menace : Vulnérable (en savoir +)

Répartition géographique du Mandrill

Habitat et écologie

Les Mandrills sont la plus grande espèce de primates non humains connue (en dehors des grands singes). Leur organisation sociale est très hiérarchisée et respecte un système matrilinéaire : le statut est transmis de mère en fille.

Le dimorphisme sexuel est fort : les mâles (autour de 50 kg) font près de trois fois la taille des femelles (environ 20 kg) et arborent des caractères sexuels prononcés. Leur face et leur croupe présentent des teintes dont la vivacité marque leur statut social, tout comme leurs canines, plus grandes que celles du léopard.

Les mandrills vivent dans de larges groupes pouvant atteindre jusqu’à 1 600 individus – le plus grand groupe jamais observé.

Menaces

Changement climatique et altération de l’habitat

Agriculture

Production d’énergie et exploitation minière

Chasse et piégeage d’animaux

Routes et chemins de fer

Les mandrills du Centre De Primatologie

Au Centre de Primatologie (CDP), près de 150 mandrills (mandrillus sphinx) vivent dans des enclos de semi-liberté pour l’observation de leurs comportements (et quelques individus sont en attente d’une réhabilitation). Leur étude constitue une véritable richesse éthologique pour le centre qui continue de nourrir et soigner les individus de ces groupes. Ces colonies, qui ont connu de nombreuses naissances, accueillent aussi des rescapés de la chasse.