Nos pensionnaires

Depuis que le Centre De Primatologie (CDP) a stoppé les recherches biomédicales invasives, nous retrouvons majoritairement sur le site – au côté des anciens sujets de laboratoire – d’autres types de pensionnaires. Ces derniers, orphelins, individus blessés ou captifs, sont souvent des victimes du braconnage et de la destruction de leur environnement. Ils sont saisis par le CDP avec les agents du ministère des Eaux et Forêts, et entrent dans un processus de réhabilitation lorsque cela est possible.