Sensibilisation

De la nécessité de prendre conscience des enjeux de la conservation des espèces

Au Gabon, la pression humaine sur les animaux et notamment les primates non humains reste forte (et cela malgré les efforts entrepris par différents acteurs – dont l’Agence Nationale de Protection de la Nature (ANPN) qui via les aires protégées, préserve 10 % du territoire (soit 30 130 km²) du braconnage et pillage des ressources du pays).

Force est de constater que la conservation des espèces de primates – avec ses enjeux éthiques et écologiques – ne peut réussir sans une prise de conscience collective. Pour cette raison ; Save Gabon’s Primates propose un programme de sensibilisation visant toute la population :

  • La sensibilisation des acteurs de la recherche médicale à propos de la nécessité éthique d’arrêter l’expérimentation biomédicale invasive sur les primates non humains
  • La sensibilisation des populations locales sur la nécessité de respecter la législation en ce qui concerne la chasse, la vente et la détention d’espèces de primates non humains en tout lieu au Gabon.
  • La sensibilisation du grand public aux savoirs actuels qui ont bâti la législation et les codes éthiques en vigueur dans le monde de la primatologie.

« L’action de l’Homme n’est pas sans conséquences dans la disparition des populations de grands singes. Les facteurs humains majeurs : expansion de l’agriculture, braconnage, anthropisation de forêts et les maladies infectieuses. »

B.Ngoubangoye, L.Boudenga, 2016

Nos moyens d’action

Le Club de Primatologie

Afin de sensibiliser directement les acteurs de la recherche au Gabon, Save Gabon’s Primates organise chaque mois des réunions du Club de Primatologie. Ces réunions sont l’opportunité de découvrir un sujet, d’échanger et de débattre autour de celui-ci. Le Club de Primatologie convie tous les acteurs du CIRMF[1], ainsi que toutes personnes souhaitant participer, à remettre en question des pratiques professionnelles, culturelles et personnelles afin de parvenir à une réflexion collective.

Différentes thématiques de primatologie et d’écologie sont abordées et des supports de sensibilisation sont présentés. Les réunions du Club de Primatologie s’articulent autour de la projection d’un film documentaire, de la présentation du travail d’un.e chercheur.se ou professionnel, d’un article, etc., et sont suivies d’un débat animé par les bénévoles de l’association.

[1] Centre Interdisciplinaire de Recherches Médicales de Franceville.


La sensibilisation dans les écoles

Pour Save Gabon’s Primates, la sensibilisation des jeunes générations est importante : les enfants sont notre avenir, et ils sont aussi un excellent vecteur de communication auprès de leur entourage.

En outre, l’empathie envers les animaux (et a contrario l’indifférence) n’est pas innée mais dessinée par l’éducation et la culture. C’est pourquoi apprendre à un enfant le respect de la vie et d’autrui, même s’il s’agit d’un singe, est essentiel dans notre programme de conservation. L’enjeu pour nous est que la destruction de l’environnement, la violence et l’inégalité dans les relations interspécifiques ne soient pas normalisées.

Les séances de sensibilisation dans les écoles s’effectuent en collaboration avec l’équipe scolaire. Elles sont présentées par des animaliers du Centre de Primatologie et des bénévoles de l’association, spécialistes d’une thématique de primatologie, d’écologie ou d’éthique animale.

Les jeunes de l’école Ste Marie en visite au Centre de Primatologie.

La sensibilisation grand public

Au travers de ses réseaux sociaux mais aussi des articles de vulgarisation de son site web, Save Gabon’s Primates veut sensibiliser un public national et international aux enjeux de la conservation d’espèces. L’association retrace différentes étapes du cheminement de pensée qui nous (ses bénévoles) ont amené.e.s à changer nos propres systèmes de valeurs et à remettre en question nos certitudes.

Avec les portraits des primates du centre, nous voulons amener le grand public à rencontrer chaque pensionnaire dans son individualité, comme nous l’avons fait.

Grâce aux articles de vulgarisation et de sensibilisation, nous souhaitons mettre à disposition les connaissances qui nous ont amené.e.s à penser différemment.

En faisant connaitre notre association, nous voulons déclencher une prise de conscience face à l’urgence de la disparition massive des espèces et de la souffrance animale. En effet, nous voulons donner une voix à ces primates non humains qui ont joué un rôle qu’ils n’ont pas choisi dans la science, au prix de leur santé et de leur liberté, et qui -pour certains- subissent encore chaque jour l’impact des activités humaines.