Covid-19 : les primates-non-humains du Centre de Primatologie du CIRMF ne sont pas utilisés comme sujets de recherches

Le Centre Interdisciplinaire de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) est un établissement public gabonais, à caractère scientifique, qui comprend divers départements dont le Centre De Primatologie (CDP) qui héberge près de trois cents cinquante (350) Primates Non Humains (PNH) logés dans des volières et enclos semi forestiers. Si nos activités de recherches ont autrefois porté sur l’expérimentation animale, en particulier sur les grands singes, les protocoles menés aujourd’hui sont non invasifs et aucun grand singe du centre n’est utilisé. En effet, le CIRMF s’est engagé à respecter les dispositions internationales (« Great Ape Protection and Saving Act » du 13 Avril 2011) interdisant la recherche invasive sur les grands singes. Mieux que le respect de l’interdiction des protocoles invasifs, le CIRMF a opté pour la libération des grands primates. Nous avons ainsi transféré les gorilles au sanctuaire Projet Gorille du Fernand Vaz (PGFV) et travaillons sur un autre projet de sanctuarisation des chimpanzés ; seuls grands primates actuellement hébergés au CIRMF.

En tant que chef de service du Centre de Primatologie et président de l’association Save Gabon’s Primates et au nom de nos équipes, j’atteste qu’aucun protocole expérimental portant sur le Covid-19 n’est mené sur les primates du CIRMF. Face à l’épidémie du coronavirus, des mesures sanitaires ont été mises en place pour renforcer nos procédures sanitaires afin de protéger notre personnel et les primates d’un risque zoonotique quelconque et d’une exposition au Covid-19. Le CIRMF et son Centre de Primatologie sont irréversiblement attachés au respect du « Great Ape Protection and Saving Act » et à l’application des procédures sanitaires en prévision du risque infectieux zoonotique. 

Dr Barthélemy NGOUBANGOYE
DVM, Ph.D
Chargé de recherche CAMES
Chef de service du Centre de Primatologie
CIRMF (http://www.cirmf.ga)
Président de Save Gabon’s Primates

Qui suis-je ?

Dr Ngoubangoye et Jo, orphelin actuellement accueilli au CDP

Chargé de recherche CAMES, je suis Docteur Vétérinaire Primatologue au Centre De Primatologie (CDP) du Centre Interdisciplinaire de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF), au Gabon, depuis 2007 et Chef de Service Primatologie depuis 2012. Mes activités s’articulent autour de deux (2) volets que sont l’appui à la conservation et mes projets de recherche.

L’appui à la conservation consiste à accueillir et prendre en charge sanitairement orphelins Primates Non Humains (PNH) issus du braconnage en vue de leur réhabilitation. Mes thématiques de recherche portent sur les risques infectieux associés à la conservation des PNH. Je m’intéresse à l’écologie de certains pathogènes et à leur potentialité de franchir la barrière des espèces dans les écosystèmes particuliers que sont les aires de conservation des PNH.    

En vue d’optimiser les activités de conservation du centre, l’association Save Gabon’s Primates a été créée en 2019 pour, non seulement, renforcer les activités de prise en charge (saisie, quarantaine sanitaire, soins, transfert dans les sanctuaires, etc.) mais, aussi, agir en amont afin de freiner le braconnage et, par ricochet, la détention d’orphelins. Ces actions s’articulent autour de la sensibilisation (écoles, universités et grand public), les conférences débats à travers notre Club de Primatologie, l’accueil des volontaires et la formation du personnel dédié à la conservation. Nous travaillons aussi à la réhabilitation, plus complexe, du fait de leur longue captivité et de leurs pathologies, des pensionnaires du Centre de Primatologie qui ont servi de modèles expérimentaux dans des protocoles de recherche.